» » Comment sevrer l'alcool

Comment sevrer l'alcool

D'un point de vue médical, l'alcoolisme est une maladie qui fait référence à la toxicomanie. La dépendance psychophysique à l'alcool est sa caractéristique. D'un point de vue social, l'alcoolisme se caractérise par une consommation excessive d'alcool, ce qui conduit à la rupture des schémas de comportement, le mode de vie et le bien-être social.

Instruction


1. Un traitement adéquat et compétent et le sevrage de l'alcool pas possible sans un examen complet du patient. L'objectif principal est de déterminer le stade de la maladie.

2. Les méthodes modernes de sevrer les gens de l'alcool, basée sur l'utilisation de médicaments efficaces pour le retrait des Etats hyperphagie et de retrait. La nomination de ces médicaments est faite uniquement par un psychiatre-narcologiste compétent. L'acceptation de ces médicaments seuls se heurte à des problèmes très graves.

3. Le traitement commence par le retrait d'un état d'ivresse et la suppression du syndrome d'abstinence. Cela doit être fait très soigneusement, comme la cessation brusque de la réception de l'alcool peut conduire à une aggravation des maladies chroniques. Avec l'auto-traitement, l'apparition de la soi-disant "fièvre blanche" est possible.

4. Parallèlement à cela, des médicaments sont pris qui bloquent l'effet sur le corps de l'alcool. Leur réception est réalisée depuis longtemps.

5. En tant que thérapie supplémentaire, un médecin prescrit des médicaments psychothérapeutiques. En plus du traitement médical, il est souhaitable d'effectuer plusieurs sessions traitements psychothérapeutiques à un spécialiste approprié.

6. En complément, fréquemment utilisé « encoding » avec « Torpedo » ou méthode Dovzhenko. Il faut comprendre que le codage lui-même est pas une méthode de traitement, et est seulement une aide, et les propriétés thérapeutiques spécifiques ne possèdent.

7. Prêt à commencer un traitement spécialisé, vous devez comprendre que le processus de guérison lui-même assez long et le résultat positif est cent pour cent avec la pleine coopération du patient.

Astuce 2: Comment sevrer de la masturbation


De la masturbation à la pratique familière à 90% des personnes. Quelqu'un vient d'essayer, d'autres se sont attachés à cette profession autant qu'ils ont remplacé le sexe d'habitude. Mais même dans ce cas, il est possible de guérir la masturbation, si elle veut fortement l'homme lui-même.
Si vous croyez que la recherche sociologique, environ 80% des personnes impliquées ou de continuer à se livrer à la masturbation. Alfred Kinsey Institute des États-Unis a été particulièrement réussi dans la recherche. Le scientifique consacré à l'étude de ce phénomène depuis de nombreuses années de sa vie. Selon l'enquête, plus de 90% des hommes sont familiers avec la masturbation, mais les femmes ayant recours à un peu moins - plus de 60% des personnes interrogées. Mais peu qui sont capables d'admettre leur habitude, car il y a la peur de revenir la condamnation et la censure.

Un peu de masturbation


l'homme se masturbant perd peu à peu le désir sexuel normal, comme toujours toujours substitut disponible. Certains branleurs avides ne paient pas l'attention sur le sexe opposé, préférant « le sexe en toute sécurité sans engagement. »

La plupart se masturber souvent les élèves des écoles et des universités, quand il y a une forte augmentation de l'activité sexuelle. Il y a des personnes ayant recours à la masturbation à dix fois par jour, émis des moments libres dans la vie privée. Au fil du temps, cela conduit à une détérioration de la mémoire, de l'attention, de l'activité de la pensée. En outre, la masturbation fréquente affecte les capacités créatives.

Comment sevrer de la masturbation


Pour sevrer de la masturbation, vous devez passer à une autre activité humaine, alors que pendant le jour où il sera occupé à penser à autre chose. Si nous parlons d'un adolescent, vous pouvez l'écrire dans la section, ce qui laissera toute la puissance, et le lendemain continuer à penser les forces de récupération du vecteur.

Plus important encore, l'adolescent était quelque chose en cause, de ne pas être seul avec un certain temps. Mais il ne faut pas pour lui de suivre en permanence à son allusion addiction.

En ce qui concerne l'âge plus grave, alors la meilleure masturbation désapprendre option - tomber amoureux. Lien vers le sexe opposé conduit juste à se masturber. Lorsque les rencontres avec une fille /un garçon commencent, il y a des perspectives pour de futures relations intimes. De plus, lors des premières visites, des bisous tout le monde veut devenir meilleur qu'hier. Il agit également comme une incitation supplémentaire pour arrêter de se masturber.

Masturbation chez les adultes


Après le premier rapport sexuel, beaucoup arrêtent branler. Mais pas tous. Certains des hommes mariés et les femmes continuent de mener une double vie. Cela peut être dû à l'insatisfaction avec un partenaire, les séparations fréquentes, les habitudes d'enracinement à l'esprit.

En ce qui concerne la dernière déclaration, dans ce cas, il aidera le sport, la passion pour la collection d'art. Si nous parlons de sport, les entraînements pendant quelques heures changent le vecteur de conscience de la vie ordinaire. De plus, l'intérêt pour le sport donne une incitation au développement et à la masturbation prend beaucoup d'énergie physique, en particulier chez les hommes. Après tout, pendant l'orgasme vient une énorme quantité d'acides aminés, dont la récupération est en train de faire un excellent travail d'un organisme.

Parfois, la masturbation peut désapprendre aider un psychologue. Souvent, les problèmes de la vie sexuelle sont associés à des troubles mentaux. Plusieurs visites à un spécialiste mettra tout à sa place, la vie sexuelle permettra d'améliorer, et la masturbation disparaîtra par lui-même.

Notez le


En médecine, l'alcool et la toxicomanie (quel que soit le type de médicament utilisé) ont un nom commun - Addiction. Pourquoi? Nous allons essayer de répondre à cette question. D'un point médical de l'alcoolisme de vue - une maladie chronique, une progressive (progressive) provoquée par l'action de l'alcool en tant que substance médicamenteuse.

Conseils utiles


D'un point de vue médical de l'alcoolisme - est une maladie chronique caractérisée par une attraction irrésistible à l'alcool. Avec les positions sociales de l'alcoolisme - une forme de comportement déviant, caractérisé par besoin impérieux d'alcool, et la dégradation subséquente sociale de l'individu.